PRESENTATION DE L'ASSOCIATION
" UN BUT POUR SEBASTIEN "

Comme prévu, la soirée de clôture de l'association s'est déroulée le 16 septembre 2011, chez Sébastien à la Bruyassière. 6 associations se sont partagées les actifs en notre possession soit 32800 euros.
- Association Kilian : 4920 euros
- Association Charles : 4920 euros (En lieu et place des Amis de Kévin qui ont renoncé à ce don)
- Un Elan pour Valentin : 4920 euros
- Les Gendarmes du Coeur : 4920 euros
- Brins de Soleil : 6560 euros
- Aide aux Enfants Cancéreux : 6560 euros.

L'ACCIDENT :

Le 27 mai 1998, la vie de Sébastien ESCOT, âgé de 13 ans, a brutalement basculé dans le silence. Ce jour là, cet adolescent est plongé dans un profond coma, à la suite d'un tragique accident survenu dans l'exploitation familiale à la Bruyassière sur la commune de SAINT CHAMOND (42).

Comme il a l'habitude de le faire, Sébastien manœuvre un tracteur pour effectuer des travaux de nettoyage de la stabulation. Arrivé en bout de piste, le tracteur se renverse par l'arrière dans la fosse à purin. Il se retrouve coincé sous le tracteur, dans le fumier.

David, son petit frère, alors âgé de 10 ans, seul témoin de l'accident, prévient les secours. Les médecins du SAMU arrivent sur les lieux par hélicoptère et parviennent à le réanimer.

Mais durant ce laps de temps, le cerveau de Sébastien n'est pas oxygéné, ce qui provoque un état de coma anoxique. Il est immédiatement évacué par les airs vers le service réanimation pédiatrique de l'hôpital Nord de SAINT ETIENNE (42).

Il est hospitalisé dans cet établissement 255 jours, pendant lesquels, tous les jours, Nicole et Christian, ses parents, viennent à son chevet.

Nicole et Christian tentent un pari audacieux, ramener Sébastien à la maison. Ils choisissent la solution de l'hospitalisation à domicile plutôt qu'un placement dans un centre de long séjour situé dans le PUY DE DOME (63).

Le 5 janvier 1999, Sébastien, toujours dans le coma est de retour à la Bruyassière, auprès des siens.

Ce maintien à domicile nécessite des moyens financiers importants, tant en matériel qu'en assistance spécialisée.

Nicole et Christian doivent très vite faire face à d'importants problèmes et notamment l'achat de matériel médical important, très coûteux et non pris en charge par les organismes sociaux mais indispensable pour Sébastien :

Le lit (18.531 F) - le matelas (22.392 F) - la table de verticalisation (24.713 F) - le lève et pèse malade (40 540 F) - le rail télescopique (4.348 F) - le manomètre, l'oreiller, les bottes, les sangles (4.025 F) : total 114 549 F. Aujourd'hui les frais journaliers consistent : eau stérile, compresses, sondes, nez artificiels, couches, péniflo, seringues, papier toilette, essuie-mains, mouchoirs : environ 100 euros par mois. Participation à 1 tiers du salaire de l'auxiliaire de vie : environ 450 euros par mois.

Malgré tout, le matériel arrive au domicile de Sébastien. Très vite, ces appareils encombrants nécessitent la création d'une pièce de vie permettant également aux intervenants médicaux de travailler dans de bonnes conditions et d'apporter les meilleurs soins à Sébastien.

Prise en charge par l'association d'une partie de la création de la pièce de vie d'une surface de 18 m² : 173 461 F (coût du devis 228 461 F)

A l'initiative de Christiane BRUNON, sœur de Nicole, il est décidé de créer une association. Pour cette création, elle réussit à s'entourer de proches, d'amis, de sportifs...

L'ASSOCIATION :

L'association est baptisée " Un but pour Sébastien ". Elle est créée conformément aux dispositions de la loi de juillet 1901, le 19 janvier 1999, date où elle a été déclarée à la Préfecture de la Loire. Elle est inscrite sous le n° 0423010323.

Son objectif est de rassembler toutes les bonnes volontés désireuses de soutenir Sébastien et ses parents dans cette terrible épreuve. Elle souhaite aussi réunir les fonds nécessaires et indispensables à la poursuite de l'hospitalisation à domicile de l'adolescent.

Statutairement, elle a pour objet de créer un lien d'amitié, de solidarité et de soutenir la famille ESCOT moralement et financièrement.

Les ressources de l'association proviennent du produit des cotisations des membres, des subventions, des produits de fêtes et autres manifestations, et de toutes autres ressources autorisées par la loi.

L'aménagement de la chambre de Sébastien et la création de la pièce de vie prennent jour. Cela nécessite cependant un financement important que ses parents ne peuvent assumer seuls.

L'association fait alors appel à la générosité de tous pour concrétiser la création de cette pièce de vie.

Mais en avril 1999, l'état de santé de Sébastien se dégrade. Nicole et Christian sont contraints de ramener leur fils au service de réanimation pédiatrique de l'hôpital Nord à SAINT ETIENNE. Il y restera 305 jours.

Un rude combat s'engage alors entre le corps médical, qui le condamne, et les parents de Sébastien. Après de nombreuses batailles, Nicole et Christian obtiennent enfin le droit de ramener leur fils à la maison.

C'est ainsi que le 13 mars 2000, David accueille son frère Sébastien à la Bruyassière. Il est toujours plongé dans le coma mais son état de santé s'est amélioré. Il a repris du poids et réagit à la présence et au bruit.

La pièce de vie a depuis été " médicalisée " ce qui a permis d'accueillir Sébastien dans les meilleures conditions possibles.

En avril 2001, la collecte des bouchons est lancée, à l'initiative de Christian. Très vite, les commerçants, les associations, les écoles, les amis, les proches, procèdent au ramassage des bouchons. Certes, au départ, la mission était fastidieuse (tri par couleur, par format). Cela demandait énormément de temps et de travail, mais cela a pu se faire grâce à une équipe dévouée de retraités et d'amis.

L'argent récolté permet à l'association de financer le renouvellement du matériel médical, mais aussi la part de salaire de l'auxiliaire de vie et les frais annexes.

LE PARRAINAGE :

En septembre 2001, le joueur professionnel de l'ASSE, Patrick GUILLOU, vient rendre visite à Sébastien. Il accepte de devenir le parrain de l'association. Comme chacun le sait, Patrick est un homme de cœur et très vite, il participe à la vie de l'association.

C'est ainsi que lors de la 2ème randonnée pédestre, il accompagne Sébastien au départ des circuits. Malgré la pluie, cette manifestation est une réussite.

Malgré son départ de l'ASSE à la fin de saison 2003 / 2004, il reste le parrain de l'association.

SITE INTERNET :

L'association à son propre site internet : http//www.unbutpourseb.asso.fr
Et une adresse e-mail : unbutpourseb@club-internet.fr

Nous vous remercions par avance pour votre soutien, vos initiatives et diverses opérations que vous réaliserez.

Grâce à vous, nous souhaitons que tous les efforts consentis puissent être enfin récompensés et que de part vos actions, vous y soyez pleinement associés.