59 - DÉCEMBRE 2016

Des parents différents pour une petite fille parfaite

Les difficultés s enchaînent alors très vite, rendant très douloureux le séjour de la mère et de l enfant à la maternité. Joséphine cette jolie petite fille, si par- faite aux yeux de sa maman, a fait bas- culer la vie de ses parents dans celle de parents différents.

Mon enfant respire mal, mon enfant aurait un problème de cœur, elle n a au- cun réflexe, même pas celui de succion ni celui de la marche : nous confie la jeune mère désemparée. Joséphine subit une batterie d examens : échogra- phie du cœur qui révèle un léger trou , échographie du cerveau, de la vésicule biliaire, montrant une calcification, et du système digestif, prises de sang ré- vélant une anémie et des anomalies au niveau des globules blancs et rouges. Une prise de sang visant à réaliser un caryotype sera également pratiquée. Un caryotype est un examen sanguin très approfondi permettant d analyser les gènes afin de rechercher une éventuelle anomalie chromosomique.

Joséphine est plus petite que prévu, elle mesure à peine quarante-huit cen- timètres et pèse trois kilos alors qu elle était annoncée à plus de quatre kilos comme ses sœurs. Il semblerait que sa croissance ait stagné in utero.

Joséphine inquiète les médecins bien qu aucun signe particulier n ait été dé- tecté. Son état de santé ne lui permet même plus de maintenir sa tempéra- ture corporelle.

A tout cela s ajoute l hémorragie de Pamela : une partie du placenta a été oubliée en elle.

Ces trois jours à la maternité auraient dû être magnifiques, malheureusement ils se sont transformés en enfer.

Joséphine ne tétera pas durant les trois premiers mois de sa vie, sa maman de- vra la nourrir à la petite cuillère ou à la seringue type pipette pour médicament.

La petite fille ne sourit pas, ne regarde pas les membres de sa famille, ne pleure pas et passe son temps à dor-

mir. A compter de ce moment-là, Pame- la se rend compte que Joséphine a un souci, elle le sent, mais elle ne peut pas se résigner.

Pamela s effondre

Le rêve de la jeune femme s est brisé le 6 juin 2014 lorsque le médecin lui a annoncé que Joséphine est trisomique 21. Cette même trisomie pour laquelle une tonne de tests anténataux est ré- alisée et à laquelle plus personne ne pense une fois que le troisième mois de grossesse est passé puisque tous les tests étaient bons.

Maman parfaite de deux enfants parfaits voici que le destin met entre les mains de Pamela un petit être bien plus fragile et plus dépendant qu elle ne pouvait l imaginer.

On lui parle de génétique, de la faute à pas de chance, de problèmes, de han- dicap, de dépendance, de vie, de mort, d abandon...

Ce jour-là, la femme, la mère de famille, la collègue, la Gendarme, cette per- sonne souriante que rien n atteignait s effondre.

Genou à terre, piétinée par les doulou- reuses nouvelles, assommée par les ré- flexions de quelques collègues, évitée, isolée. Voilà ce que Paméla est deve- nue ce jour-là. La maman d un enfant handicapé.