44 - DÉCEMBRE 2016

Un hémangioblastome est une tumeur vasculaire

rouge brillant bénigne, en relief, touchant des

vaisseaux, et située au niveau du système nerveux,

plus spécifiquement en arrière du cerveau (fosse

cérébrale postérieure). Cette tumeur rentre dans

le cadre d une maladie génétique touchant le chro-

mosome 3 appelée maladie de Von Hippel Lindau

LE DOULOUREUX CHEMIN DE ROBERT

LES PREMIERS ENNUIS DE SANTE DE ROBERT COMMENCENT DES 1997

En 1997, Robert est opéré à Clermont Ferrand d'un hémangioblastome au cer- velet. L'opération s'est bien déroulée sans aucune séquelle et Robert rêve sur son lit d hôpital de reprendre ses activités de canyoning et d escalade. Très sportif, il fait tout pour reprendre au plus tôt son travail et ses activités, ce qu'il fera deux mois plus tard.

UNE SECONDE TUMEUR EST DETECTEE ONZE ANS PLUS TARD

Courant 2008, un nouvel hémangioblas- tome est apparu sur la moelle épinière, cette fois, entre la sixième et la septième cervicale. C'est la même maladie rare qui est à l'origine de la formation de ces hémangioblastomes. Il peut en produire d'autres à l'avenir.

Cette fois, Robert est opéré à Reims alors qu'il est affecté à l'escadron de gendar- merie mobile 31/7 basé dans cette ville. Après l'intervention chirurgicale, Robert ré- apprend à marcher, sans même sentir ses pieds, en déambulant dans les couloirs de l'hôpital avec Isabelle chaque après-midi.

La distance que parcourt Robert augmente de jour en jour. Il réap- prend la préhen- sion à la maison et comme cela n'est pas suffi- sant, il va régu- lièrement utiliser le gymnase et la salle de muscu- lation de l'esca- dron pour récupé- rer toutes ses capacités.

C'est douloureux et épuisant mais Ro- bert est courageux et ne se plaint ja- mais. Il est la fierté de sa femme et de son fils, Samuel. Le militaire se remet- tra complètement pour la seconde fois. Robert a repris le travail en tant que chef du S.A.I. de L'escadron de Reims et repris les déplacements en 2009 et en 2011 les déplacements outre-mer.

UN NOUVEAU DEPART POUR LA FAMILLE CUEVAS

Le couple avait acheté une maison à Albi qu'il rénovait à deux durant ses vacances en vue de s'y installer plus tard. Isabelle y emménage en 2011 car Samuel rentre au collège. Il a besoin d'être suivi, car en 2009, il a, lui aussi, été très malade. Ses crises d'épilepsie tonico clonique et son traitement l'ont énormément fa- tigué. Isabelle et Robert sont devenus célibataires géographiques et le père de

famille rentre à chaque repos sur Albi.

ROBERT EST PRIS DE MALAISES LORS D'UN DEPLACEMENT A PARIS

Robert est en déplacement sur Paris lorsqu'il est pris de malaises au réveil. Le Commandant SAVARY l'autorise à rentrer pour consulter. Isabelle prend immédiatement les rendez-vous qu'il faut sur Reims. Son mari décide de la rejoindre ; il veut être près de sa fa- mille. Isabelle organise donc son suivi médical sur Toulouse. A la clinique, le médecin annonce au couple qu'il faut opérer sans attendre et qu'ils garderont Robert durant une semaine. Le père de famille est content de pouvoir passer sa convalescence auprès de leur fils Samuel à qui il vient d'acheter un nou- veau vélo.

D'IMPORTANTES COMPLICATIONS EN CASCADE

Début mai 2012, Robert se fait opérer

L'adjudant Robert CUEVAS est en longue ma-

ladie depuis octobre 2012 suite à des compli-

cations liées à l'ablation d'une tumeur bénigne

au cervelet. Le militaire, après deux comas,

se retrouve en fauteuil roulant