15 - DÉCEMBRE 2016

LE PLUS BEAU JOUR DE SA VIE En 2010 il entame la formation OPJ. Une enfant est à venir mais la maladie revient également. La grossesse se com- plique. Tout devient compliqué. François est hospitalisé en oncologie à LA ROCHE SUR YON -85- au lieu d être au stage de préparation à l examen d OPJ. Tous ses camarades pensent à lui durant cet examen. Sa conjointe enceinte de 5 mois est hospitalisée à ANGERS -49-. Ils communiquent par webcam. Lylia nait le 02 octobre 2010 grande prématurée. Elle pèse 900 grammes. François ne peut pas se rendre auprès d elle et de sa maman. Il reçoit des photos de son enfant qui vient de naitre. Son cœur est meurtri d être si loin d elles mais sa volonté de vivre est grandissante. Il rencontre sa fille pour la première fois à l hôpital d ANGERS. Elle a trois semaines et se bat pour vivre. Il pose Lylia, sa poupée, contre son cœur. Elle lui enserre le pouce. Il sent son petit cœur battre. Il décrira ce moment comme le plus beau de sa vie. Le courage et la volonté de vivre semblent être héréditaires chez les TRIQUET. Après un dur combat Lylia rentre à la maison pour Noel. François est lui aussi à la maison. Un noël heureux malgré les épreuves.

COURAGE ET VOLONTÉ DE VIVRE Toujours animé par sa conviction de servir et protéger son pays, François alterne lourds traitements contre la maladie

et reprise de la fonction de Gendarme. Grâce à son courage et à la volonté de vivre qui l anime, il est celui qui va récon- forter ses collègues et ses proches. Malgré tout la maladie gagne du terrain. En janvier 2014 il subit le plus lourd traitement existant, une chimiothérapie d intensification avec autogreffe de moelle osseuse. Il a déjà tellement souffert mais accepte de subir une nouvelle fois autant de souffrance pour sa fille. Avant de partir il écrira un poème à sa fille. Il lui dédit son combat pour vivre. En sortant de cet enfer il fera vœux de ne plus jamais être hospitalisé. Son combat dure depuis sept ans, il est épuisé et ce dernier traitement n a pas fonctionné.

LA REDDITION Le 21 mai 2014 il a rendez-vous chez son oncologue. A sa sortie il enverra un message à tous ses proches « Il n y a plus aucune chance de guérison ». Le médecin le place sous petite chimio pour tenter de retarder les choses. Si cela fonctionne il sera encore là pendant environ 2 ans, sinon il ne lui reste que quelques mois à vivre. En effet de nouvelles sources cancéreuses inopérables ce sont installées près du cœur, du poumon, dans le cou et près des bronches. Le soir même, il organise un repas avec des amis, une fondue savoyarde au cours de laquelle c est lui qui remonte le mo- ral aux autres. Il les fera rire et plaisantera. Plus tard dans