Remise de Don au Maréchal des Logis Chef
Raphaël PERRIRAZ
Le 6 Décembre 2012
au quartier MONCEY à VERSAILLES-SATORY (78)

L’ASSOCIATION « GENDARMES DE CŒUR » REÇUE AU GIGN ET AU GROUPEMENT BLINDE DE GENDARMERIE MOBILE DE SATORY POUR UNE REMISE D AIDE AU MDL/C Raphaël PERRIRAZ

Le 06 Décembre 2012, le Président SCAT Michel et le secrétaire JUND Alain se sont rendus à VERSAILLES SATORY à la rencontre du MDL/C Raphaël PERIRRAZ dans le cadre de son action en faveur des militaires de la gendarmerie.

Une visite au G.I.G.N.

Dans un premier temps, ils ont été reçus dans les locaux du GIGN par le gendarme GUENON Emilie de la cellule communication (CABC). Un diaporama sur l’historique, l’organisation et les formations actuelles  de cette unité leur a été visionné.
Ils ont pu ensuite visiter les locaux du G.I.G.N et en particulier, le garage avec les véhicules blindés  d’intervention, le matériel utilisé par les militaires du GIGN pour les différentes interventions, l’armurerie avec les multiples armes, le stand de tir d’entrainement et le site extérieur (Locaux et tour d’entrainement).

Accueil au Groupement Blindé de Gendarmerie Mobile

Le lendemain, le Major Yvan DENNEQUIN section communication du GBGM de SATORY a accueilli les représentants de l'association Gendarmes de Cœur et a relaté la création du groupement blindé de SATORY. A la suite, le gendarme BERTIN,  chauffeur attitré du Président de la République lors des festivités du 14 juillet, leur  a fait visiter le musée  où sont exposés de nombreux « trophées » : armement, tenues, matériels radio, fanions, etc…

La Gendarmerie particulièrement bien représentée

A l’issue, Le Colonel LEJEUNE Commandant le GBGM recevait le Président et  le MDL/C PERRIRAZ dans la salle d’honneur de leurs locaux. De nombreuses personnes avaient répondu présent : Le Général de Division Philippe SCHNEIDER, Commandant la Garde Républicaine et représentant le Général de Division Bruno CARMICHAEL Commandant de région Ile de France, plusieurs officiers et sous officiers de la gendarmerie mobile.

Cinq mille euro pour le MDL/C PERIRRAZ

Le  président, Michel SCAT a remis une aide de 5000€ au MDL/C PERRIRAZ. Il a exposé aux membres de l'assistance les différents buts de l’association "Gendarmes de Cœur". Le colonel LEJEUNE a fait des éloges sur le travail accompli par l'association et a déclaré qu’il ferait tout pour qu’une centaine d’adhésions soit réalisées avant la fin de l’année.
Alors que Le MDL/C PERRIRAZ effectuait une patrouille en Guyane, il s'était retrouvé sous un feu nourrit qui opposait gendarmes et orpailleurs illégaux. Lors de cet affrontement, il et a été blessé par balles.

Sur la route du retour

Reprenant la route pour rentrer chez eux, le Président et son secrétaire se sont arrêtés à l'E.O.G.N. de MELUN. Ils étaient invités à assister à la "Cérémonie de Remise des Sabres". Les élèves de la 118ème Promotion "Colonel HENRY" ont remis les sabres aux élèves de la 119ème promotion.


Reportage photos

Photos Alain JUND

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo

BLESSE PAR BALLE EN SERVICE

Le Maréchal des Logis chef Raphaël PERRIRAZ a été gravement blessé en Guyane lors d'une mission visant à lutter contre l'orpaillage illégal.

Les circonstance de l'accident

Le 27 juin 2012 lors d'une opération de lutte contre l'orpaillage illégal sur le site de DORLIN (commune de Maripasoula), 18 personnels ont été héliportés sur place. Le groupe est composé de militaires du 9ème Rima et de gendarmes du GPI de Cayenne.
Lors de leur progression ils sont pris sous le feu nourri d'armes de guerre semi-automatiques de calibre 5,56.
Durant cette embuscade, deux militaires du 9ème Rima ont perdu la vie; l'Adjudant Stéphane MORALIA âgé de 29 ans décédé des suites de ses blessures peu de temps après l'accrochage et le Caporal-chef Sébastien PISSOT âgé de 32 ans, père d'un enfant, décédé sur le coup. 2 gendarmes de GPI sont également blessés; l'Adjudant Laurent CHAUVET blessé à l'abdomen, et le Maréchal des Logis chef Raphaël PERRIRAZ victime d'une fracture multiple de l’humérus droit et arrachement du nerf radial, et d'une fracture de la tête du péroné gauche.
Les militaires ont été évacués dans un premier temps sur l'aérodrome de Maripasoula, puis dirigés vers l’hôpital de Cayenne.

Un long chemin vers le rétablissement

Arrivé à l'hôpital de CAYENNE, le MDL/C PERRIRAZ  a été opéré dans la soirée. Après avoir pris contact avec l'hôpital PERCY à CLAMART (92), le chirurgien a stabilisé son état en lui posant un fixateur externe au niveau de l’humérus et un pansement au niveau du creux poplité en attendant son rapatriement.

Le 30 juin, il est rapatrié avec  par vol spécial sur l'hôpital PERCY.

Durant les trois premières semaines de son hospitalisation, Raphaël PERRIRAZ va passer au bloc tous les quatre jours environ.
Lors de ces opérations les chirurgiens explorent plus en profondeur ses plaies, Ils modifient le fixateur externe, ils retrouvent et suturent le nerf radial et changent ses pansements en milieu stérile (système de traitement par pression négative qui accélère la cicatrisation).
Tout ce passe bien au niveau de son bras, mais son genou est gonflé et douloureux depuis fin juillet.

Le 5 août, les médecins ont procédé à une greffe de peau au niveau du creux poplité.
Raphaël PERRIRAZ est sorti de l'hôpital une première fois le 13 août avec un rendez-vous le 1er octobre pour le retrait du fixateur.

Comme Raphaël avait de la fièvre qui persistait, le 21 août 2012, il a été ré-hospitalisé.
Les médecins ont pratiqué une ponction au niveau du genou, et ont mis les prélèvements en culture mais ces cultures n'ont rien donné et il sorti de l'hôpital le 28 août.

La semaine suivante, finalement les cultures ont pris et ont mis en évidence une mycobactérie. Raphaël a été ré-hospitalisé le 03 septembre.
L'équipe soignante a effectué une arthroscopie de son genou et a  mis en place un traitement antibiotique par voie intraveineuse. Suite à une radio de contrôle du bras, il a été décidé que le fixateur serait retiré plus tard. Raphaël est sorti de l'hôpital le 28 septembre.

Pour l'instant tout se passe bien.
Une nouvelle radio de contrôle est prévue le 25 octobre 2012. Son genou est toujours gonflé mais il est moins douloureux, ce qui permet à Raphaël de se déplacer plus facilement avec sa béquille.
Concernant les soins, il a un traitement antibiotique pour 6 mois, pour l'instant (mais ça pourrait durer 1 an) et 3 séances de kiné par semaine.

Historique de service :