LE GENDARME CHRISTOPHE GRENIER VICTIME D'UNE RUPTURE D'ANEVRISME

REMISE DE DON A CHRISTOPHE GRENIERAU AU GGD 73 A CHAMBERY

L'association "Gendarmes de Cœur" a souhaité apporter un soutien financier au gendarme Christophe Grenier du Peloton Autoroute de SAINTE MARIE DE CUINES (73) victime d'une fissure d'anévrisme en janvier 2015.

Victime d'une fissure d'anévrisme

Christophe, époux attentionné, papa d'un adolescent et militaire de valeur, est avant tout un motocycliste passionné et investi dans la lutte pour la sécurité routière. En bonne santé et sportif, il est victime à son domicile au mois de janvier 2015 d'une fissure d'anévrisme. Hospitalisé d'urgence après avoir été placé dans un coma artificiel, cet accident imprévisible a eu de lourdes répercussions sur sa vie de famille. Astreint à des séances de rééducation quotidiennes, son état de santé ne lui a pas permis de reprendre une activité au sein de l'institution. Placé en congé de longue durée pour maladie, il a quitté la Savoie en septembre 2015 pour se rapprocher des attaches familiales dans l'Aude.

3 500 € pour Christophe

Le mercredi 09 mars 2016, à l'occasion d'une cérémonie à la caserne Woerhlé, en présence du Colonel Pascal FRANQUE, commandant le groupement de gendarmerie départementale de la Savoie, du Capitaine Arnaud PRENVEILLE, commandant l'escadron départemental de sécurité routière de la Savoie et des militaires de l'ESDR 73, Monsieur Michel Scat, le Président de l'association, après un discours de présentation a remis un chèque de soutien de 3000 € pour aider la famille de Christophe. Il est également à souligner un bel élan de solidarité de ses anciens amis et camarades de l'EDSR qui ont fait don d'une  contribution solidaire de 500 €.

Personne n'est à l'abri

Ces remises  permettent de rappeler aux militaires actifs que personne n'est à l'abri d'être blessé aussi bien dans la vie quotidienne, qu'en service, de souffrir d'un handicap, ou d'avoir un proche en souffrance. Monsieur Scat l'a rappelé, il ne faut surtout pas hésiter à faire remonter toutes les informations utiles sur des camarades ou leurs proches en situation de difficulté. Adhérer à l'association est un moyen de transmettre et de promouvoir les valeurs humaines et d'entraides portées par le Gendarmerie Nationale, que l'association ne cesse de véhiculer depuis sa création.
Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site www.association-gendarmesdecoeur.org
Article et photos CAB COM GGD 73


Reportage photos

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo

 


Soirée Francophonie

La vie du Gendarme Christophe GRENIER a basculé dans la nuit 17 au 18 janvier 2015. Il est retrouvé au sol dans le salon de son logement de fonction par son fils Steven et son épouse Patricia.

Placé dans un coma artificiel pendant dix jours

Le militaire est admis aux urgences du Centre Hospitalier de SAINT JEAN DE MAURIENNE (73). Au scanner, les médecins découvrent une rupture d’anévrisme cérébral méningé. Il est immédiatement transféré au CHU de GRENOBLE (38). A son arrivée il est victime de complications. Il a un œdème au lobe frontal.
Une intervention chirurgicale appelée "embolisation de l’anévrisme intracrânien" est pratiquée dans l'urgence. Christophe est placé dans un coma artificiel pendant dix jours. A son réveil, il est placé dans le service de rééducation fonctionnel. Son cerveau est gravement touché du côté gauche. On parle de perte ou endormissement de souvenirs. Il reste hospitalisé un mois et demi au CHU.

Transfert au centre de rééducation fonctionnel

Ensuite, il est transféré au centre de rééducation fonctionnel de SAINT ALBAN LEYSSE (73). Il est pris en charge par des kinésithérapeutes, ergothérapeutes, neuropsychologues et orthophonistes. Il reste hospitalisé 4 mois.
De retour chez lui, sa rééducation se fait en externe trois fois par semaine afin de se familiariser à nouveau avec la vie quotidienne (familles, collègues..).

En congé longue maladie

Il est placé en congé de longue maladie le 17 juillet 2015 et rejoint la région de Carcassonne avec toute sa famille.
A ce jour, son épouse Patricia recherche des intervenants pour la rééducation neurologique de Christophe. Il faut stimuler son cerveau pour retrouver des connexions, faire travailler sa mémoire car sa mémoire immédiate fait défaut. Il lui faut réapprendre à sortir, côtoyer des personnes étrangères ou des lieux. Il progresse mais ce sera très long. Les troubles cognitifs sont nombreux.


Handball France Suisse

Dynamique et bon vivant

Christophe est une personne volontaire, sincère et entière. Il est dynamique et bon vivant. Egalement sportif, il a pratiqué le handball comme gardien dans divers Clubs au gré de ses affectations. Il est un plongeur confirmé (Niveau 2). Son rêve était de devenir motard sur une « moto bleue ». Ce dernier s’est réalisé.

Une carrière bien remplie

Christophe GRENIER a passé sa scolarité en banlieue lyonnaise dans le 9ème. Il a fait des études de chimie mais l’année de son bac, il est entré en gendarmerie comme gendarme-auxiliaire au Peloton d’Autoroute de CARCASSONNE (11). C’est durant cette période qu’il rencontre sa future épouse, Patricia.                            
Il entre en Gendarmerie le 12/09/1988 et passera 8 mois à l'école de MONTLUÇON (Allier), avant d'être affecté au Peloton d'Autoroute de LAON 02.      Il sera ensuite affecté successivement, en 1997 au Peloton d'Autoroute de RIVESALT (66), en 1999 au Peloton d'Autoroute de PERPIGNAN (66), en 2002 à la Brigade Motorisée de LE MOULE (971), en 2005 à la Brigade Motorisée de MODANE (73) et enfin en 2013 au Peloton d'Autoroute de SAINTE MARIE DE CUINES (73), sa dernière affectation.
Il sera placé en congé de longue maladie le 17/07/2015.
Motocycliste depuis le 29/06/1990.
Médaille d’or de la défense nationale.
En 2011, il a effectué 2 détachements en renfort comme garde de sécurité à l'Ambassade de France en Arabie Saoudite.


BPC MISTRAL

Remerciements

Patricia, son épouse et Steven, son fils, souhaitent remercier l'ensemble des militaires du Peloton de SAINTE MARIE DE CUINES pour l'aide morale et leur présence constante dans ces moments difficiles. 
Tous les jours, le Lieutenant Joseph DALIPHARD Cdt le PA, était présent pour nous apporter son soutien. Madame Catherine BEAUCHENE, assistante sociale du groupement de la Savoie a été présente dès les premiers instants. Nous tenons également à remercier l'Association Gendarmes de Cœur pour les actions qu'elle mène.
Article : Patricia GRENIER


Plongée