REMISE DE DON AU MARECHAL DES LOGIS STEVEN BAYEUIL
Le 15 Avril 2015 à la BTA Caudry


L'association "Gendarmes de Cœur" a été sollicitée par les stagiaires du Stage National de Formation à l'Encadrement Opérationnel numéro 11/2014. Trois de ces stagiaires affectés en unité maritime avaient été très émus par le drame qui frappait un de leur gendarme adjoint volontaire affecté au sein du Peloton de Sûreté Maritime et Portuaire du Havre.  Les stagiaires avaient également réuni la somme de 1680 €uros qu'ils destinaient au GAV Steven BAYEUIL.
Le 15 avril 2015 à 10 heures 30 au sein de la BTA Caudry, Monsieur Michel SCAT, Président de l'association "Gendarmes de Cœur" va remettre un chèque au maréchal des logis Steven BAYEUIL.

Biographie de Steven BAYEUIL

Le militaire fait partie de la fratrie ayant perdu leurs parents ainsi que leur petit frère de 4 ans, le 31 mai 2014 (cf article ci-dessous).
Né le 14 juillet 1991 à SAINT SAULVE (59) le Maréchal des logis Steven BAYEUIL intègre l'école de Tulle le 25novembre 2011. A l'issue, il est affecté à la brigade maritime de Cherbourg puis au Peloton de Sûreté Maritime et Portuaire du Havre.
Le 16 octobre 2014, le militaire est affecté au sein de la BTA de Caudry, sur demande personnelle afin d'être au plus proche de sa famille. Il totalise quatre ans d'ancienneté au sein de la gendarmerie.
Le capitaine Edmond WOZNIAK, commandant la BTA de Caudry définit le maréchal des logis Steven BAYEUIL comme extrêmement respectueux et digne s'acquittant de toutes les missions qui lui sont confiées. Il fait preuve d'une très grande pudeur concernant le drame qu'il a vécu et préserve, en toutes circonstances, la bonne humeur avec son entourage professionnel. Particulièrement disponible, il cherche toujours à évoluer professionnellement.
Ayant réussi le concours sous-officier, le maréchal des logis Steven BAYEUIL va intégrer une école sous-officier.
Sur le plan familial, il est pacsé et a un enfant. Étant le fils aîné de la famille, il a la charge de veiller à l'éducation de ses plus jeunes frères et sœurs.

Une terrible épreuve

Le 31 mai dernier, Sylvie et Yves BAYEUIL ont trouvé la mort dans un accident de la route dans les Pyrénées Atlantiques. Leur fils de 4 ans décède aussi dans la collision. Derrière eux, le couple laisse neuf orphelins âgés de 25 à 6 ans. Depuis, Fabien THIEME,  maire de Marly (Nord) a lancé un appel aux dons.
Avec 142.549 euros réunis, il ne s’attendait pas à un tel élan de générosité. Je suis un ami de longue date de la famille BAYEUIL-GARDE et MONFORT. Je connaissais tout particulièrement le grand-père, décédé l’année dernière
Sylvie et Yves BAYEUIL, 50 et 49 ans, étaient des gens courageux et honorables, originaires de Marly. Ce samedi 31 mai, le couple, en compagnie de trois de leurs enfants, se rendait à Pau où M. BAYEUIL s’apprêtait à commencer un nouvel emploi.
 Mais à 20 kilomètres du lieu de résidence, la voiture est victime d’un terrible accident. Les parents et leur fils de 4 ans décèdent, une des filles est grièvement blessée, l’aînée s’en sort sans séquelle.
 Le couple laisse derrière lui neuf orphelins, âgés de 6 à 25 ans. 

Le témoignage de Monsieur Fabien THIEME,  Maire de  MARLY

Un drame terrible qui m’a ému, tout comme l’intégralité de MARLY.

La priorité a été de réunir la famille 
Je n’ai pas immédiatement eu connaissance de l’accident. Ce n’est que le jeudi suivant, lors de ma permanence à la mairie de MARLY, que j’en ai été informé. Deux sœurs de la défunte sont venues me voir pour me demander l’autorisation d’inhumer les cendres des défunts au cimetière de Marly.
 Cette annonce a été un choc. Meurtri et effondré, j’ai immédiatement accepté et leur ai proposé de bénéficier d’une salle pour se recueillir.
 La priorité a été de réunir les membres de la famille. L’une des filles avaient été grièvement blessée dans l’accident. Après sept opérations et une fois son état stable, nous avons pu la rapatrier sur Valenciennes. Aujourd’hui, elle va beaucoup mieux.

Nous devions aider ces neuf orphelins 
Il faut savoir que depuis 2011, je suis vice-président du Conseil général du Nord chargé de l’Enfance, de la Famille et de la Jeunesse. C’est pourquoi l’avenir des enfants m’a tout de suite interpellé. La famille avait des revenus modestes, en tant que maire et ami, je devais les aider. Entre les factures, les frais d’hôpitaux et le règlement des obsèques (7.500 euros), je savais qu’il serait difficile pour eux de joindre les deux bouts.
 J’ai donc publié un communiqué pour alerter l’ensemble du la commune et j’ai lancé un appel aux dons. Une urne a été mise à la libre disposition des habitants qui souhaitent y glisser un peu d’argent.

142.549 euros ont été récoltés 
À ce jour, nous avons récolté 142.549 euros. Je n’aurais imaginé un tel élan de générosité.
 De New-York à la Suisse, en passant par le Congo, l’Espagne, Israël, l’Angleterre, Allemagne ou le Canada, la mobilisation a pris une ampleur internationale. L’un des orphelins travaille chez Toyota à Valenciennes. Des salariés se sont réunis pour lui faire une cagnotte.
Certains ont envoyé des jouets, des vêtements, des livres. Une femme a même proposé son mobile-home pour une semaine de vacances. Une vedette de la chanson française, qui a préféré rester anonyme, a donné 10.000 euros.
 Les associations culturelles et sportives se sont mobilisées et un gala est prévu le 20 juillet prochain pour récolter encore plus de fonds pour la famille. À la rentrée, les bénéfices du premier match de basket et celui de hockey seront eux aussi reversés.
 Pour le moment, cet argent est encore en perception, mais l’intégralité de la somme, une fois réunie, sera versée à la famille BAYEUIL.

Apporter un peu de réconfort dans leur malheur 
Sur les neuf orphelins de la famille BAYEUIL, quatre sont encore mineurs et les aînés ont à leur tour des enfants. En effet, si on élargit le cercle, ce n’est pas neuf orphelins que le couple laisse derrière lui, mais 11 petits-enfants, soit un total de 20 personnes.
 Les plus jeunes enfants ont été placés. La prochaine étape sera de réunir l’ensemble des services sociaux de Marly pour que nous puissions trouver une solution qui convienne à tous.

Une cérémonie simple et conviviale

Le 15 avril 2015 à 10 heures 30 au sein de la BTA CAUDRY (59), en présence de monsieur Guy BRICOUT, Maire de CAUDRY, des Colonels José-Miguel MAREZ , Officier Adjoint de Commandement de la RGNPC et Jude VINOT, Commandant le GGD59, du Chef d'Escadron Jean-Philippe TENEUR, Commandant la compagnie de CAMBRAI, du Capitaine Edmond WOZNIAK Commandant la BTA de CAUDRY, de Madame Maryline LEMAIRE référente pour le département du Nord et de Monsieur Paul DEWASCH Commercial de la Société SEP ainsi que les Personnels de la BTA Caudry, le Maréchal Des Logis Steven BAYEUIL a reçu, des mains de Monsieur Michel SCAT, un chèque de 3 000 euros.
Lors de son discours, Michel SCAT a rappelé que l'association "Gendarmes de Cœur" avait été sollicitée par les stagiaires du Stage National de Formation à l'Encadrement Opérationnel numéro 11/2014. Trois de ces stagiaires affectés en unité maritime avaient été très émus par le drame qui frappait un de leur gendarme adjoint volontaire affecté au sein du Peloton de Sûreté Maritime et Portuaire du Havre. Les stagiaires avaient également réuni la somme de 1680 €uros qu'ils destinaient au GAV Steven BAYEUIL.
Une Interview des journalistes présents a été réalisée avec monsieur Michel SCAT et le colonel José-Miguel MAREZ ; officier adjoint de commandement de la RGNPC.
S'en est suivi un moment de convivialité offert par la RGNPC.
La cérémonie a pris fin vers 11 heures 30.

L'association "Gendarmes de Cœur" compte 102 adhérents pour le Nord et 24 pour le Pas-de-Calais. « Gendarmes de Cœur » vient en aide  à 11 familles au sein de la RGNPC.

Article et photos : Chef d'escadron Frédéric EVRARD Chef cabinet communication Région de gendarmerie Nord-Pas de Calais


Reportage photos

 

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo

 

 

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo

 

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Presse

France 3 - 19/20 Nord Pas de Calais