Remise de Don en faveur de Quentin
le 11 Juin 2014
à la brigade de gendarmerie de Saint Jean Du Gard (30)

Depuis plus de dix ans, la situation de la famille BARON est particulièrement difficile. En effet, leur deuxième enfant, Quentin est âgé de dix huit mois lorsqu'il est diagnostiqué Autiste avec dysharmonie du développement. Toute la maisonnée doit faire face aux nombreuses difficultés que peut engendrer ce handicap.

Une période difficile pour Quentin

La fin d’année 2013 et le  début 2014 ont été relativement difficile  pour Quentin. Les troubles autistiques et l’entrée dans  l’adolescence ont été compliqués à gérer au  quotidien. Un nouveau traitement a été mis en place pour canaliser ses sauts d’humeur et ses angoisses.
Le résultat est aujourd’hui satisfaisant. Les parents espèrent pouvoir diminuer la posologie médicamenteuse au fil des prochains mois. Les séjours de Quentin à la maison sont beaucoup plus sereins que l’année écoulée et la famille peut souffler.

Quentin a progressé

Début Juin 2014, Les parents ont eu l’occasion de faire le point sur l’évolution de Quentin avec les différents intervenants qui œuvrent au sein de son I.M.E à ALES (30) et du foyer d’accueil adolescents SESAME Autisme de FONS SUR LUSSAN (30).
Chacun a pu constater que depuis le début de l’année, Quentin a progressé dans sa capacité d’attention, qu’il respecte mieux les consignes, qu’il est capable d’une reconnaissance globale de certains mots. L'équipe de thérapeutes a même noté l’émergence d’apprentissages scolaires du premier cycle.

Les différents moyens déployés

Les moyens qui sont déployés pour améliorer son handicap passent essentiellement par la méthode  PECS, la mise en place de différents ateliers éducatifs, de l’orthophonie, la scolarité (2 heures) par semaine, l’Equithérapie, l’adaptation urbaine, la musique et le sport.
Il est aussi important de souligner que Quentin bénéficie de l’internat (3 soirs par semaine) au sein du foyer adolescent de FONS SUR LUSSAN (30) et ceci à 30 minutes de son I.M.E.
 Tout n’est pas au beau fixe loin de là,  il faut encore et toujours  travailler sur les difficultés que Quentin rencontre au travers de ses troubles autistiques.

Un don appréciable pour la famille BARON  

Le mercredi 11 Juin 2014, l’Adjudant  Jean-Paul BARON Commandant la Brigade de SAINT JEAN DU GARD et sa famille ont eu le plaisir d’accueillir Michel SCAT, Président de l’Association Gendarmes de Cœur et Alain JUND le secrétaire.
Cette visite dans les Cévennes avait pour but de remettre une aide financière de 5 000 €uros au militaire pour lui permettre de faire face aux différents besoins de leur fils Quentin, Autiste de 14 ans.
La Région LANGUEDOC-ROUSSILLON était représentée par le Lieutenant Colonel BALLARGEAT, Commandant en second le Groupement du GARD et le Capitaine VIDAL, Adjoint du Commandant de la Compagnie d’ALES ainsi que le Lieutenant NESTOR ROMAIN  de l’Escadron de gendarmerie mobile de NIMES, grand Prévôt de la 118ème promotion de l’EOGN. Les gendarmes  de la COB ANDUZE-ST JEAN DU GARD ainsi qu’un représentant  de la Brigade de  QUISSAC et plusieurs  retraités de l’arme ont également répondu à l’invitation.
Après les discours, et sous un soleil radieux, la matinée s’est terminée autour du verre de l’amitié.

Une aide bienvenue

L’aide qui vient de nous être apportée par l’association nous permettra entre autre, d’envisager en 2015, pour nous parents, une formation à la communication de type PECS sur MONTPELLIER (34) et aussi financer des séjours sport adaptés et des séjours vacances relativement couteux et non pris en charge. Cela permettra à la famille de souffler là aussi.
Nous souhaitons une fois de plus remercier l’association Gendarmes de Cœur et son Président ainsi que toutes les personnes qui nous permettent d’envisager des jours meilleurs pour notre fils.
ARTICLE Adjudant Jean-Paul  BARON


 

Reportage photos

Photos Alain JUND

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Presse