A propos de Maelle

L'Adjudant Christophe Quievre, père de Maelle, a été placé en congé longe durée suite à son accident de la circulation.

Un nouveau choc pour la famille QUIEVRE

Alors que pour Christophe, un gros travail d’acceptation avait été nécessaire, le 31 octobre 2013, tandis que ce dernier prenait les premiers contacts en vue de sa reprise de travail sur le lieu de sa nouvelle affectation, Catherine, son épouse, l’appelle en pleurs et lui annonce que sa fille va être hospitalisée d'urgence dans le service de cardiologie du Centre Hospitalier de  SAINT- OMER. La mère de famille avait accompagné Maelle (21 ans), chez un cardiologue suite à des essoufflements et des signes de fatigue.
Les quinze jours qui vont suivre seront interminables pour la famille QUIEVRE. Maelle va subir des examens sanguins, scanners, échographies, IRM… Toute une panoplie de tests inimaginables seront effectués un à un sans que les parents ne soient informés précisément sur l'état réel de leur fille. Au bout de quelques jours, le père de famille a eu l'intuition que sa fille s’engageait dans un combat difficile et en a eu confirmation peu de temps après. Une masse d’environ dix centimètres a été découverte dans le thorax de Maelle, entre les poumons. Elle souffre en plus d’une péricardite, inflammation de l’enveloppe du cœur. Elle est transférée dans le service de chirurgie thoracique au CHR de LILLE pour effectuer une biopsie de cette masse et d'autres examens.
Le résultat de la biopsie porte un coup très rude à Christophe, il est anéanti. Cette terrible nouvelle va  chambouler toute la famille.  C'est un cancer, un lymphome non hodgkinien diffus à grandes cellules.
Curieusement, c’est Maelle qui a soutenu toute la famille. Elle a décidé, après avoir encaissé la nouvelle, de se battre et d’affronter ce mal. Pour sa part, Christophe a été mis KO.
Mais c'était compter sans Catherine, une nouvelle fois, elle va l'épauler et l'aider à surmonter cette dure épreuve. Christophe a relevé le défi face au combat de sa fille. Il avait laissé des forces dans son accident de la route et il devait à nouveau se battre pour lui, pour eux.

 

Une équipe à toute épreuve

Maelle a été suivie à LILLE dans le service des maladies du sang de l’hôpital HURIEZ. A sa demande, une équipe a été formée pour l’entourer dès le début. Elle était composée de son petit ami Jonathan DARRAS, GAV au PSIG de BOULOGNE SUR MER, de Catherine et de Christophe. La famille avait fait le choix de ne jamais laisser Maelle seule. Ses proches lui ont demandé de se battre contre cette "saloperie", eux gèreraient le reste. "L'équipe" était présente à toutes les séances de chimio, examens, rendez-vous avec les médecins... Elle n’a jamais été isolée à la maison, ni dans les hôpitaux.
Ses partenaires ont dès le début comparé cet évènement à un combat de boxe. A chaque fois qu’il y avait une chimio, une ponction lombaire, un IRM... Maelle remettait les gants pour monter sur le ring et équipiers étaient présents pour la coacher.
Ensemble, ils sont allés choisir la prothèse capillaire de Maelle alors qu’elle venait de décider de se raser la tête avant que la chimio ne fasse son effet.
Quelle souffrance de voir son enfant allongé dans un lit, hospitalisé pour une chimiothérapie. Regarder le produit  s’écouler et pénétrer dans le corps par le pacs implanté dans le thorax. Attendre qu’il fasse son effet et voir le corps de son enfant changer au fils des mois. L’impuissance...
Maelle a terminé sa chimiothérapie en juillet 2014.

 

Un nouveau départ pour Maelle

Avant  de tomber malade, Maelle venait de décrocher un CDD à la chambre de commerce et d’industrie de SAINT OMER et s’apprêtait à signer un nouveau contrat pour la CCI de LILLE. Elle n’y est jamais allée !!
Elle se bagarre aujourd’hui pour revenir sur le marché du travail et dans la vie avec ce handicap qui est d’avoir démarré par un cancer.
Son petit ami a été d’une exemplarité à toute épreuve. Un homme extraordinaire qui a permis à Maelle de s’appuyer sur lui.
Tout ça est encore récent,  tous vivent maintenant avec le désir de ne plus passer par de telles épreuves et avec l’appréhension des examens et contrôles.
Maelle a créé une page Facebook relatant son combat contre sa maladie et le soutien apporté aux autres : Mayoufucklecancer. Elle a également apporté son témoignage pour aider d'autres malades à traverser cette épreuve (journaux locaux, radios, TV).