Remise de don à Jules
Le 18 Avril 2017
à la Compagnie d'Yvetot

UNE NOUVELLE AIDE POUR LA FAMILLE VEROVE

Le mardi 18 avril 2017, l’association Gendarmes de Coeur est venue remettre un chèque de 10 000 euros à un gendarme de la compagnie d’Yvetot, en présence du Capitaine HÉBERT, commandant en second de la compagnie.
Ce chèque est une aide financière très importante pour le couple dont les trois enfants sont autistes.

Consulter des spécialistes de l’autisme dans le secteur libéral, est onéreux

En effet, entrée à l’école maternelle en septembre 2015, Anne-Sophie et Vincent VÉROVE soupçonnaient leur fille Louise d’être autiste comme son frère, Jules. Ils voulaient croire que leur fille faisait du mimétisme en regardant Jules. Cependant, leurs doutes furent confirmés lorsque l’enseignante de Louise leur confia ses interrogations : un diagnostic d’autisme sans déficience intellectuelle fut posé à Paris et les soins commencèrent le jour de ses trois ans. Même si consulter des spécialistes de l’autisme à Paris, dans le secteur libéral, est onéreux, Anne-Sophie et Vincent ont gagné des années d’attente par rapport au secteur public. Cet investissement a permis à leurs enfants de bénéficier au plus tôt de soins adaptés à leur handicap. Louise et Jules sont néanmoins scolarisés quasiment à temps plein, en milieu ordinaire, notamment grâce à la présence de leur « accompagnant de l’élève en situation de handicap », respectif. Des aménagements et du matériel spécifique (Hop'Toys, Wesco et Sarneige) ont été apportés en classe et au domicile. Tout ceci a pour but de faciliter l’autonomie et les apprentissages de Louise et Jules. Les prises en charge hebdomadaires et les aménagements des lieux de vie de Jules et de Louise sont les garants de progrès considérables.
A cela s’ajoute aussi l’autisme d’Augustin. Ce dernier est né en avril 2015. Pendant son séjour à la maternité, il n’avait pas le réflexe de Grasping (serrer les doigts et fermer les mains). Augustin gardait les mains ouvertes, bien à plat. Cela rappelait à ses parents le comportement de Jules, surtout lorsqu’il dut se nourrir. Augustin plaquait sa langue contre le palais lors des mises au sein. Le nourrir était un défi de taille, qu’il  fallait absolument relever. Augustin acquiert la marche à dix-neuf mois, grâce à un récent traitement à base de fer dissimulé dans des petits-suisses, qu’il accepte depuis peu. Cependant, il refuse encore toute autre alimentation et les repas ne sont pas source de plaisir. Lorsqu’on approche de la nourriture de sa bouche, il scelle les lèvres. Si ses parents le forcent à goûter, un réflexe nauséeux le fait vomir. L’orthophoniste spécialisée dans les troubles de l’oralité qui suit Augustin dans la structure autisme du CHU, montre à Anne-Sophie et son mari des massages de désensibilisation de la sphère orale, sensés stimuler les terminaisons nerveuses des gencives. À deux ans, Augustin est encore allaité jour et nuit pour éviter la multiplication de problèmes de santé. Un bilan psychométrique réalisé à Paris met aussi en avant des traits autistiques.

Une cérémonie en toute simplicité

C'est dans une salle de réunion de la compagnie de gendarmerie d'Yvetot que Michel SCAT, le Président de l'association "Gendarmes de Cœur" a remis une aide financière de 10 000 € aux Gendarmes Vincent et Anne Sophie VEROVE afin qu'ils puissent poursuivre les différentes thérapies onéreuses et souvent non prises en charges par les organismes de santé nécessaires au bien-être de leurs enfants.
De nombreux collègues et chefs d'unités avaient répondu à l'invitation ainsi que Monsieur Luc LETELLIER et son épouse Mauricette.
Le Président a annoncé sa décision de quitter la présidence de l'association pour raisons de santé et a reçu de très nombreux remerciements des personnes présentes qui ont tenu à lui exprimer toute leur reconnaissance pour son dévouement et le soutien qu'il a apporté à toutes les familles que l'association parraine.
Rappelons que l’Association était déjà intervenue, sur sollicitation du chef d’escadron PIÉDAGNEL, commandant la compagnie, en mars 2015, au profit d’Anne-Sophie et Vincent VÉROVE. A cette occasion, un chèque de 5 000 euros avait été remis. Ainsi, Gendarmes de Coeur ne se contente pas d’apporter une aide financière mais assure également un suivi individualisé des bénéficiaires.
Le mot de la fin revient à Anne-Sophie et Vincent :
« Nous tenons à remercier chaleureusement  Michel et Laurence SCAT de l’association Gendarmes de Cœur, ainsi que la compagnie de COLMAR pour leur participation à cette aide financière (à hauteur de 1 000 euros). Nous remercions nos supérieurs hiérarchiques et camarades de la compagnie de gendarmerie d’Yvetot, qui nous permettent d’accompagner au mieux nos enfants, la CNMSS, Unéo, la Caisse Nationale du Gendarme, l’Action Sociale des Armées, l’assistante sociale de la gendarmerie, les enseignants, soignants et rééducateurs de nos enfants. Enfin, nous remercions les associations AID 76, Asperger Accueil, Autisme France et le collectif EgaliTED, pour leurs divers soutiens. »
Article Chef d'Escadron Franck PIEDANIEL / Laurence SCAT
Crédit photo : Laurence SCAT

 


Reportage photos

Photos Compagnie d'Yvetot

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo

Photos Laurence SCAT

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo