Remise de don
Le 6 juin 2008 à Saint Barthélémy

La famille du Gendarme STANIK Richard de la Brigade de MELISEY (70) menait une vie normale jusqu’au 24 août 2004. A cette date, la vie bascule, on découvre que Dimitri âgé de 14 ans est atteint par la maladie : la leucémie. Il doit être hospitalisé à BESANCON, obligeant ses parents à faire de nombreux déplacements, pour rester à ses côtés.
En 2005, des cellules cancéreuses étaient trouvées dans la moelle épinière de l’adolescent. Pour l’aider à guérir Natacha sa sœur de 11 ans, lui donne un peu de sa moelle, et pour être au plus prêt de sa famille, Richard décide de quitter l’Arme, en prenant sa retraite.
Depuis, après de longs moments de lutte, Dimitri a repris une vie normale. Il est toujours sous surveillance, et des instants d’angoisse surgissent de temps à autres.
Les années tragiques traversées par cette famille de Gendarme ont ému notre association, et le 6 juin 2008, notre président Michel SCAT et son épouse Laurence trésorière de l’association ainsi que le vice président Pierre FRAISSE et son épouse se déplaçaient à St- BARTHELEMY (70) où vivent maintenant Dimitri, sa sœur et ses parents.
Un chèque de 5 000 € leur était remis solennellement  pour leur apporter l’aide des amis de la Gendarmerie ceci en présence du Capitaine Vincent DAMERVAL, commandant la compagnie de LURE, du Lieutenant Jean-Michel GRADELER commandant le PSIG, du Chef Hervé JEANGEORGES et des gendarmes de la brigade de MELISEY ainsi que du premier magistrat de la commune de SAINT BARTHELEMY,  Monsieur GILLET, qui a mis gracieusement à la disposition de notre association la salle de réception de l’hôtel de ville.
Et pour que les mauvais souvenirs s’estompent plus vite pour Dimitri, l’association lui a offert son permis de conduire.
Pour conclure, reprenons les mots du papa de Dimitri : « Je voudrais dire à tous les parents et aux enfants confrontés à ces maladies de tenir le coup, de garder le moral et l’espoir de la guérison, de ne pas se laisser abattre même si parfois, c’est très dur mais je crois que la vie en vaut la peine surtout avec le sourire de votre enfant » et remercions l’association « Gendarmes de Cœur » pour son geste empreint d’amitié et de solidarité.

Reportage photos

Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Photo Photo Photo Photo Photo Photo