Dernières Nouvelles

Le 26 Septembre 2014

Depuis la mise en place de la méthode ABA, Alexandre s'est ouvert à nous et au monde qui l'entoure. Que de changements pour notre famille et notre quotidien. Nous avons la chance d'avoir une intervenante ABA à domicile depuis 2 ans, Patricia, qui est la seule dans notre région.

Alex a appris à faire du vélo

En complément, Alexandre est pris en charge la journée à l'IME (Institut Médico-Educatif) de Vesoul à 12 km de chez nous. Les éducateurs, notamment Édith et Virginie, qui s'en occupent sont formidables. Grâce à eux, notre fils s'intègre petit à petit à la vie en collectivité.
Il bénéficie quatre fois par semaine d'un atelier individuel multi sensoriel, cela lui fait beaucoup de bien. Il se retrouve seul avec un adulte et peut ainsi se détendre, apprendre des jeux, des consignes, et se dépenser physiquement. Il a appris à faire du vélo, et sur les conseils de ses éducateurs (merci Philippe et Serge) nous avons pu faire les démarches adéquates pour offrir à Alexandre un tricycle adapté (et pliable pour les déplacements à venir). Bien sûr, il est rouge, la couleur préférée d'Alex.
Depuis, il fait du vélo tout seul, il n'a plus besoin que son grand frère William le pousse. Le petit panier de son tricycle lui permet de transporter ses multiples objets préférés, qui l'accompagnent partout.

La découverte du graphisme

Depuis l'été dernier Patricia adapte un programme éducatif complet, qui convient très bien à Alexandre. Il a découvert le graphisme et nous en faisons un peu tous les jours. Il reproduit à l'IME ce qu'il a appris à la maison. Nous avons eu nos premiers chefs d'œuvres il y a peu.
Il était impossible pour Alexandre de tenir un crayon il y a quelques mois. Maintenant, il occupe l'espace complet d'une feuille, utilise plusieurs couleurs, et cela lui plaît beaucoup. C'est un grand moment pour lui comme pour nous. Ses éducateurs de l'IME et Patricia sont également très fiers de lui.

La faculté d'apprendre rapidement

Alexandre commence à compter, à dénombrer, apprend les lettres de l'alphabet, recopie des mots avec notre aide (main sur main). Il a la faculté d'apprendre assez rapidement.
Nous mettons en place chaque jour de nouvelles activités, pour l'autonomie c'est primordial. Ainsi, certaines tâches du quotidien peuvent être à sa portée, comme mettre la table, s'habiller etc..
D'autre part, nous utilisons des méthodes douces permettant à Alexandre d'être plus détendu, notamment dans les moments de difficultés émotionnelles. Les fleurs de Bach (maman se forme en octobre) et la Chromothérapie l'aident particulièrement à l'occasion des changements de lune et au moment des crises d'angoisse, qui peuvent encore arriver.

La gestion du comportement

La gestion du comportement reste le travail le plus difficile pour nous. Il faut tenter d'estomper les mauvais comportements qu'il y a eu durant des années.
Alexandre demande beaucoup de temps et d'énergie, mais lorsque l'on voit ses progrès, c'est une nouvelle vie qui s'offre à lui et à nous.
De plus les choses évoluent positivement dans la prise en charge d'Alex car la toute nouvelle direction de l'IME s'ouvre aux méthodes ABA, Teach et Pecs. Autre bonne nouvelle : Patricia (notre référente ABA à domicile) va travailler au sein de l'établissement dès septembre 2014, quelques heures par semaine. Alex en bénéficiera comme d'autres enfants autistes, c'est formidable.

Nous avons eu la joie d'accueillir Gendarmes de Cœur en mai. Laurence et Michel nous ont une nouvelle fois aidés, merci à vous et à tout ce que vous faites pour NOUS les familles. Nous avons passé de très bons moments avec vous.
Vous êtes de Belles personnes, généreuses, attentionnées, grâce à vous nous pouvons offrir à notre fils uns bonne prise en charge et le matériel nécessaire.

Article Magali et Stéphane ROY

 


Le 2 Avril 2013

Bonjour,

comme promis, voici le retour d’expérience de Magali, concernant le stage ABA fait à Paris en juin 2012.
Nous en avons mesurer les bénéfices et le recommandons fortement. Il est d’une aide très précieuse. 

Amitiés 

Magali et Stéphane

 

Retour d'expérience
Formation ABA (PECS-FRANCE)

A la fin du mois de juin 2012, j'ai pu suivre la première session de formation ABA « complète » à Paris, comprenant les modules suivants :

- formation de base ABA sur 3 jours

- opérants verbaux

- gestion des comportements difficiles.

Pour résumer : il s'agit de modifier un mauvais comportement en un comportement socialement acceptable. En aucun cas l'enfant n'apprendra à restituer de façon automatique une action mais il sera capable de généraliser un geste ou une parole.

Par exemple, l'enfant saura coller avec une n'importe quelle colle (solide ou liquide) pas uniquement le bâton de couleur jaune et ce, dans des lieux différents avec des personnes différentes.

Cette méthode tend à mettre en valeur la personne atteinte d'autisme (tout âge confondu) sans jamais la confronter à une situation d'échec.

Les situations de crises sont souvent liées au mauvais comportement. La gestion de ce dernier permet d'enseigner le bon comportement, visant ainsi directement l'acquisition de l'autonomie au quotidien (hygiène, repas ...)

On apprend à analyser des situations de la vie courante pour pouvoir l'enseigner à notre enfant de manière séquentielle, plus facile à appréhender pour lui.

La théorie est complétée par des mises en situation rappelant fortement le « vécu », et les formateurs sont très disponibles pour toutes les questions qui nous brûlent les lèvres.

La formation étant ouverte aux professionnels et désormais aux non professionnels, il est très enrichissant de rencontrer des orthophonistes, des psychologues et des éducateurs.

Cette formation est très dense et intense en terme de données à assimiler. L'application à la maison se fait, encore aujourd’hui, progressivement.

Au terme de 8 mois d'application des enseignements reçus, nous bénéficions maintenant du recul nécessaire pour affirmer que ce stage a permis une évolution positive d'Alexandre. Les crises s'estompent avec l'identification de l'origine du problème rencontré et le langage se développe. Alexandre est propre en ce qui concerne la « petite commission », en journée, et va tout seul aux toilettes. Il a appris à compter jusqu'à « 15 ». Il nomme quelques lettres et débute le graphisme. Il commence à accepter le contact de certains aliments avec ses lèvres, alors qu'auparavant leur simple vue le faisait hurler. Après 7 mois de présentation quotidienne du matériel de coiffure, il accepte de se faire couper une mèche de cheveux chaque jour, dans un silence dont nous avions oublié l'existence.

Cependant, il nous est apparu difficile de mettre en place cette méthode à domicile sans un professionnel en ABA, une tierce personne n'ayant pas la même relation affective avec notre Alexandre.

Nous avons eu la chance de trouver, par l’intermédiaire du CRA (Centre de Ressources Autisme) de notre région à Besançon, une Analyste du Comportement et du Langage. Elle intervient , à raison de 2 heures par quinzaine, dans notre foyer. Les quelques professionnels qui pratiquent en France établissent leurs propres tarifs. Selon les départements, les MDPH (maisons départementales des personnes handicapées) allouent ou non une aide.

Par ailleurs, Alexandre est reçu en IME, avec des référentes adorables et une directrice progressiste, tous les matins du lundi au vendredi, et il bénéficie d'une prise en charge d'orthophonie en libéral, 1 fois par semaine.

En conclusion, les parents qui hésitent à suivre ce stage ABA peuvent se rassurer, il est vraiment utile et nous le leur conseillons sans restriction. Pour les détails liés au programme de la formation : http://www.pecs-france.fr/all.atelier.php sur le site PECS-FRANCE.

Cette année plusieurs sessions sont proposées (l'année dernière une seule), notamment :